Chronologie de la monnaie

Lien vers l'article original (très long, 50 fois ce contenu) martouf.ch


Cette chronologie marque surtout les inventions de systèmes et apparitions de comportements. Mais rarement leur fin. Car contrairement à une idée répandue, quand on parle de faire une "transition" d'un système à un autre, l'ancien système disparait rarement, il devient juste moins (ou plus du tout) dominant. Ainsi on ne fait qu'empiler des systèmes les uns sur les autres, on les utilise en parallèle.

Donc nous voilà dans des temps reculés immémoriaux. Les humains apparaissent. Ils ont des besoins et des envies. Ils sont entourés de ressources. Comment est- ce que les humains s'organisent pour gérer leurs ressources dans leur communauté ?

C'est là que commence la chronologie des "systèmes économiques" (= règles de la maison)

Le "don dans une communauté de confiance" semble le système qui émerge naturellement chez les humains pour organiser leur économie. On donne aux autres, à la communauté quand on a, et on reçoit des autres de la communauté. (quand on est dans le besoin ou pas !)
Ce système est toujours très largement utilisé avec sa famille et ses amis.

Ce qui se cache derrière le mot "don" peut être très différent. Ça peut être du don gratuit, inconditionnel, pour se faire plaisir à soi, tout comme un don calculé pour entretenir un lien de communauté, pour s'assurer de recevoir en cas de besoin.
Chaque personne est différente, chaque situation est différente. Un don peut être fait sur un plan matériel et être équilibré sur un plan immatériel. Il est donc très difficile de généraliser un principe.

Il y a également un taux d'oubli qui est généralement associé au système économique du don. Chaque individu garde en mémoire un certain nombre de transferts. Il peut ainsi identifier les abuseurs de la communauté. Ceux qui reçoivent de la communauté mais ne contribuent jamais. Le taux d'oubli est différent d'un individu à l'autre. Il y a des gens "qui s'en fiche" et vivent dans le moment présent et d'autres qui sont rancunier et gardent longtemps en mémoire les mauvaises expériences vécues.
Ainsi on observe que l'individu, ses croyances, ses valeurs, sa vision du monde vont avoir une grande influence sur ce système économique. Dans la même situation, avec des individus différents, on aura une expérience différente.

Pour représenter l'étendue des possibles on va dessiner un axe de gradation partant de la peur (de manquer) et allant jusqu'à la confiance totale (en la Vie). On va placer la réciprocité du "don" sur cet axe avec des délais de retour. Le délai de retour est nul, il est immédiat quand la confiance est nulle et que la peur est à son maximum. Là on est dans le troc, dans l'échange simultané immédiat. Je te donne tu me donnes.
A l'opposé on a un délai de retour infini quand la personne est dans une confiance totale dans la Vie. Elle pratique le don inconditionnel et n'attend rien en retour.
Entre les deux, il y a un énorme champ des possibles. Il y a par exemple le cadeau. Je donne, mais en ayant en tête que l'autre va aussi me donner. C'est le cas des cadeaux d'anniversaire et de Noël. On fait un cadeau par ce que l'on sait qu'on en aura aussi.

Un autre exemple, c'est de donner quand on a à ceux qui sont dans le besoin, pour se créer une sorte d'assurance de recevoir de ces gens là quand on sera soi- même dans le besoin. Cette vision peut être très matérialiste ou se compenser sur un plan spirituel. De nombreuses religions ont instauré l'aumône aux pauvres avec une récompense dans l'au delà en compensation.
Celui qui est dans la peur du manque aura tendance à faire de la comptabilité, à comptabiliser ce qu'il donne et à le faire enregistrer publiquement pour éviter le risque de se faire passer pour un abuseur et donc de se faire exclure de la communauté. (la sanction la plus courante)

Quand la communauté grandit et que la confiance diminue, on mémorise les transferts, notamment par l'écriture ou d'autres moyens comme les encoches sur bâton de comptage ou jeton d'argile, ainsi que des nœuds sur des cordes (quipu).




~ - 4100 à – 3300 av. J.- C. Durant la Période d'Uruk en Mésopotamie se développe un système de comptabilité sophistiqué. Depuis plusieurs millénaires il existe déjà des "figurines jetons de comptage" et des sceaux simples pour cacheter des récipients. A cette période l'organisation de la société se complexifie et s'étend. Un nouvel outil de comptabilité est créé, la bulle enveloppe de calculi scellée par un sceau- cylindre.
Les calculi sont des figurines d'argile normalisées symbolisant des quantités de marchandise. Pour éviter une falsification de la comptabilité, et/ou sécuriser un transport de marchandises, on enferme les calculi dans une enveloppe d'argile cachetée.

Vers - 3000: Fin de la période Uruk: Les cités- États sumériennes sont organisées selon une organisation domaniale autour de la "maisonnée" (É en sumérien) (équivalent de l'oikos grec, ou de la domus romaine) Il y a une élite sociale qui gouverne des maisonnées (les temples en sont aussi) et qui organise une administration de production, de stockage et de redistribution de la production vers le reste de la population qui participe à tout ce système. Le terme "d'économie palatiale" est aussi utilisé en référence au palais de Cnossos au centre du système économique minoen.

Vers – 3300 l'écriture sur tablette d'argile apparait à Sumer (Suse) et remplace les calculis pour la comptabilité. (On préfère dessiner les calculi en 2D que de les façonner en 3D) (on trouve aussi des tablettes d'argile pour la comptabilité chez les Minoens. )
Les "employés" sumériens sont "payés" par des distributions de rations de nourriture, surtout des rations de céréales. (ou de céréales transformées en bière...)
Voici un document qui dresse une liste de traduction de dizaines de tablettes shubati (qui signifie "reçu"). De nombreux responsables administratifs viennent dans les entrepôts des temples chercher des rations pour leur équipe.

vers - 3300 à Abydos en Egypte, premiers hiéroglyphes "chiffre" sur des étiquettes en ivoire servant à des inventaires de stock.

Vers - 2900 à Sumer Le concept de l'enveloppe d'argile utilisée dans les "bulle enveloppe de calculi" est conservé pour sécuriser les tablettes d'argile. Il est ainsi possible de sécuriser des contrats. Ce qui ouvre d'énormes possibilités, notamment la monnaie scripturale.

Il est souvent évoqué dans les médias que les sumériens avaient un "salaire en bière". Mais il n'est pas certain que le paiement d'un salaire se fasse toujours en nature. Un "employé" peut très bien recevoir un contrat enveloppe d'argile qui lui permet d'obtenir plus tard d'autres biens équivalents au même montant. Ainsi le grain de céréale devient une unité de compte.

~ - 2500 en Égypte. Contrat d'achat d'une maison à Giza pour un prix de 10 shât. (stèle borne JE 42787) On sait ainsi qu'il existe une unité de mesure de moyen de paiement. Ces moyens de paiements sont très divers, la maison est payée avec 2 tissus valant chacun 3 shât et un lit valant 4 shât. C'est une monnaie scripturale qui peut être payée en nature ou non. [A. Testart aux origines de la monnaie, 2001] Plus tard le deben supplante le shât comme unité de poids.

~ - 2500 chez les Sumériens, il était courant de voir des administrateurs et riches consentir aux paysans en difficultés financières des prêts garantis par un nantissement. (grain, moutons, chèvres, meubles, champs maison, membres de la famille... et emprunteur lui- même) Ainsi il n'est pas rare de voir de nombreux paysans se retrouver en esclavage pour dette (Péonage) chez leur créancier suite à une mauvaise récolte. (contrairement à l'Égypte où l'esclavage privé n'existait pas ! Probablement de par le fait que l'État était propriétaire des moyens de production et employeur principal dans une société très hiérarchisée. On utilise le terme d'"économie palatiale" depuis l'étude du palais de Knossos et du système économique minoen.)
Graeber nous dit que plus il y a de dettes, plus il y a des gens qui fuient les États pour devenir nomades. James C. Scott confirme dans son livre "Homo domesticus" qu'il y a toujours une relation amour- haine entre les sédentaires et nomades. La grande muraille de Chine a autant été construite pour empêcher les nomades d'entrer que pour empêcher les dissidents de sortir.
Il précise qu'il y a un proverbe berbère qui résume tout: "Les razzias sont notre agriculture". Donc si il y a trop de nomades pilleurs, c'est un problème.
Il y a deux solutions à ce problème. Payer un tribut aux nomades pour ne pas qu'ils attaquent (solution pratiquée longtemps par les chinois qui nourrissaient les nomades Mongol.) ou s'assurer que sa propre population préfère rester sédentaire.

- 2450 le Roi sumérien de Lagash, En- metena crée la première libération de dette connue de l’histoire. [ama- ar- gi] = "retour à la mère", "retour à l'origine" souvent traduit par "liberté". C'est l’équivalent du jubilé dont on parle dans la Bible (Lévitique 25.8- 22) Les esclaves pour dette (les péons) peuvent retourner dans leur famille. (dans la Bible il est dit "clan")
Ce rééquilibrage évite la tentation de devenir nomade pilleur d'État. C'est une fonction de régulation plutôt qu'un geste altruiste.

- 2300 Plus ancienne trace de contrat sumérien mentionnant une unité de compte en sicle (shekel) d'argent. Il y a 2 unités de compte de base en Mésopotamie: l'argent et le grain d'orge.
L'argent se compte en unité de poids: le grain ŠE, le sicle GÍN (qui signifie "peser") ou la mine MA.NA. (qui signifie "compter")
L'orge se compte en unité de volume: le SILÀ ou le GUR

~ - 2000 en Egypte. Pendant le moyen empire (- 2033 à - 1786) Le Deben est une unité de mesure de poids. Il existe des pierres polies servant d'étalon de poids, garantie avec le cartouche de Pharaon gravé dessus.
1 deben ˜ 91g (1 deben d'or = 12 shât ? 1 shât = 7.6g)
Cette unité de poids est utilisée pour mesurer la quantité de 4 types de marchandises faisant aussi office d'unité de mesure de moyen de paiement:
- des métaux (or, argent, cuivre)
- des étoffe (lin)
- des céréales (orge, blé amidonnier, pains, bière)
- de l'huile
Chaque type a ses propres subdivisions. Il y a un barème d'équivalence de valeur entre les différents produits. On a ainsi un système global et souple d'évaluation de valeur d'un objet ou d'un contrat.
Les rémunérations sont faites en nature ou par virement de monnaie scripturale. Ceci est prouvé par des papyrus (Reisner 1 et Berlin 10005) qui dans les extrêmes nous montrent des salaires de 21kg de pain par jour par personne ou 1/18 de pain par personne par jour. Ce qui n'a aucun sens en nature. Mais oui en monnaie scripturale !

- 1750 le code d'Hammurabi règlemente la vie à Babylone. On y apprend notamment les salaires minimaux de quelques professions (noté en unité de compte de poids d'argent et/ou de volume de grain), les limites de l'application d'intérêt, et aussi que le péonage, l'esclavage pour dette est limité à 3 ans.

- 1600 sous la dynastie Shang en Chine (- 1600 à - 1046) et la dynastie Zhou (- 800 à - 300), en plus des céréales et des tissus, les cauris ? sont utilisés comme monnaie, ou du moins comme unité de compte. Les cauris sont de petits coquillages qu'on trouve dans l'océan indien, particulièrement aux Maldives. Les marchands arabes les ont répandus en Afrique depuis le Xème siècle. (et il parait que c'est toujours occasionnellement utilisé ?)

~ - 1500 pendant le nouvel empire en Égypte. (- 1500 à - 1000), le deben est réévalué en référence aux unités utilisées à Babylone.
1 deben d'argent = 1/2 deben d'or.
(Deben signifie "anneau" ce qui fait penser à certains auteurs que ce sont des monnaies "jeton de valeur" anneau. Mais on n'a jamais trouvé de tels anneaux. Il est nettement plus probable que le deben n'est qu'une unité de compte. )

~ Basse époque égyptienne (- 750 à - 332) bien que les échanges courants se fassent en monnaie céréales (grain), des lingots de métaux commencent à circuler pour le commerce international. Les temples se chargent de garantir la pureté des lingots. (Temples: Harsaphès à Thèbes et de Ptah à Memphis.)
La version de "l'histoire de la monnaie" qu'on trouve dans les manuels d'économie commence souvent ici sans parler des systèmes économiques précédents. En substance le discours est "Tout commence avec le Troc, mais comme ça ne marche pas bien, on s'est mis à utiliser de la monnaie". La Banque Nationale Suisse a fait tout une communication illustrée sur ce thème. Cette version de l'histoire est controversée par les anthropologues qui cherchent encore la civilisation dans laquelle le troc a pu faire système. Le don dans une communauté est plus efficace et simple et existe encore. Le troc n'existe marginalement que lors d'échanges entre des gens qui ne se font pas confiance. (des étrangers, des ennemis, etc..) Le troc vu par les économistes est surtout un mythe fondateur pour émanciper "l'économie marchande" comme discipline à part entière. [Servet 2001]

Vers - 700 à - 600 apparition simultanée de monnaie métallique en Grèce (frappée), en Inde (poinçonnée), en Chine (coulée).

Vers – 700 en Chine, les premières pièces de monnaie métallique apparaissent. (? en chinois) (mais en forme de bèche ?? et médaille... Ce n'est qu'en - 350 que les pièces rondes apparaissent.)
(Avant il existe aussi de nombreuses formes de monnaie similaires, mais sous forme de couteaux, de haches, de coquillages cauris, de carapaces de tortues, etc…)

Vers - 600 en Lydie (Turquie actuelle, mais civilisation grecque à l’époque) la monnaie métallique apparait. L’exemple le plus connu, c’est le roi Crésus qui frappait des pièces de monnaie avec de l’alliage électrum trouvé dans la rivière Pactole.

Vers – 600 av. J.- C, en Grèce, apparaissent les marchés. (et donc l'économie de marché) ? Ce qui s’explique par la création de la monnaie et de l’impôt qui impose l’utilisation de la monnaie. Le gens ont besoin de vendre pour gagner de la monnaie afin de payer les impôts.

Vers - 600 av J.C Les Étrusques utilisent des blocs de bronze brut comme unité de compte. C'est l'æs rude (bronze brut coulé). Ces blocs sont utilisés comme réserve de valeur et produits par qui veut.

- 525 l'Empire Perse achéménides prend le contrôle de l'Égypte. Il utilise le principe des pièces de monnaie que l'Égypte n'a pas.

- 480 Au moins Cent cités grecques qui frappent de la monnaie, alors que les grandes nations commerçantes de la méditerranées (les Phéniciens) n'utilisent pas les pièces. (p.493 Dette 5000 ans d'Histoire)

- 450 Les temples bouddhistes inventent un nouveau type d’offrande divine.
? La donation perpétuelle
? Une personne fait don d’une richesse et le temple vit des intérêts de ce don (~15%). Sans jamais toucher au principal.

- 413: 10 000 esclaves s'échappent des mines d’argent du Laurion en Grèce. On estime qu’il y en avait 20 000 selon Thucydide, dans Histoire de la guerre du Péloponnèse, VII, 27. Ça montre l'ampleur du système: frappe de monnaie + impôt + esclave.

Vers - 400 Les Romains s'inspirent des æs rude étrusques pour normaliser ces lingots de bronze et les créer de façon centralisée. C'est l'æs signatum. Le moule représente souvent un bœuf. Marque qui montre que l'unité de compte traditionnel était la tête de bétail. Ici elle se transpose dans un bloc de bronze. Cette nouvelle unité de compte, l'As, était utilisée par les censeurs pour recenser la population romaine, mais aussi pour les condamnations à des "peines pécuniaires". Ce mot vient de "pecus", le bétail. Tandis que le mot "capital" vient de la tête (de bétail). (et le "cheptel" est un contrat de garde de bêtes qui donne droit à une production sans toucher au "capital" donc aux têtes de bétail.) Au Vème siècle un bœuf représentait 1000 AS et un mouton 10 AS.

- 362 L'auteur grec Xénophon publie son livre L’Économique « L'art et la manière de bien gérer un grand domaine agricole ». Un Oikos étant une "maisonnée", un ensemble de biens et d'humains (esclaves compris) rattaché à un lieu d'habitation et de production.
? le mot "éco- nomie" a pour origine ?????, oîkos ? maison(née) et ??µ??, nómos ? "loi", "règles".
? le mot "éco- nomie" signifie donc "les règles de la maison".
(on retrouve le concept de maisonnée avec le "É" sumérien et la Domus romaine)

- 331 Alexandre le Grand conquiert l'Égypte. Après les Perses, c'est le 2ème empire qui impose ses pièces de monnaie en Égypte. Ceci achève l'ancien système de monnaie scripturale.

- 331 Alexandre le Grand conquiert Babylone et amène les pièces de monnaie en Mésopotamie, ce qui fait également disparaitre l'ancien système.

vers - 300 en Inde, dans le traité de politique, d'économie et de stratégie militaire Arthashâstra l'outil de paiement Adesha , une lettre de change est mentionné. Littéralement Adesa signifie "ordre". C'est donc un ordre de paiement qui permet d'envoyer une paiement d'une personne à une autre via une banque. Dans ce traité Arthashâstra (disponible ici en anglais) on découvre également ce que pensent les dirigeants des débuts de l'empire Maurya des orfèvres "banquiers". Il est dit qu'en cas de besoin de renflouer le trésor, le souverain peut lever un impôt. Il y a les tarifs indiqués pour chaque catégorie de métiers. "On mettra la main sur tout ce que possèdent les orfèvres; et aucune de leurs offenses ne sera pardonnée; car ils exercent leur commerce frauduleux tout en prétendant être en même temps honnêtes et innocents. » (Livre V, chap. 2) traduction automatique."

- 289 L'Æs grave remplace l'æs signatum. On normalise encore plus les lingots de bronze. Les têtes de bétails disparaissent au profit de la double tête de Janus. On coule des pièces rondes avec un poids précis d'une livre romaine (324g)

- 269 av. J.- C un atelier monétaire est créé à Rome sur la colline du Capitole à côté du temple de la déesse Junon Moneta. ? C’est là l’origine du mot « Monnaie » . On y frappait des "Deniers" (denarius), une pièce en argent.

avant - 242, le chapitre "jin bu lu" traduit par "Règlement concernant [les monnaies] métalliques et en tissu" du livre chinois des "18 règlements de Qin" donne des renseignements sur les pratiques monétaires du royaume. Notamment: la valeur de la pièce de monnaie ne dépend pas de sa qualité, bonne ou mauvaise, et que le tri est un délit. On a donc là une monnaie fiduciaire.

- 118 L'empereur chinois Han Wudi crée le Wu Zhu ?? (litt: "cinq Zhu") une pièce de monnaie en bronze de 3.25g. Ce type de pièce sera produit pendant 7 siècles. Cette création met fin à une période instable d'alternance d'interdiction et de concurrence entre les ateliers de fabrication de monnaie privés ou publiques.

- 81 Dispute sur le sel et le fer (??? Yán Tie Lùn): un grand débat d'érudit à la cour impériale de Chine sur le rôle et la politique de l'Etat. Notamment sur l'impôt et la monnaie. La monnaie est un monopole d'Etat. (En - 25 beaucoup de règles se sont assouplies mais pas le monopole d'Etat sur la monnaie.)

~30 "Rendez à César ce qui lui appartient" réponse de Jésus aux Pharisiens qui lui demandent si il est conforme à la loi de payer l'impôt romain.

220 La dynastie chinoise Han prend fin. Depuis la création de la pièce de monnaie Wu Zhu en bronze, le cuivre est de plus en plus utilisé dans l'artisanat et immobilisé dans les tombes. Il devient rare et ainsi la valeur intrinsèque de la pièce Wu Zhu augmente beaucoup et devient un objet de thésaurisation au lieu de circuler. La fin de la dynastie Han est l'occasion pour rééquilibrer la valeur. Les pièces de monnaie sont coupées en deux, mais chacune des deux parties garde la même valeur. On double ainsi la masse monétaire. (Ça ressemble pas mal à la monnaie locale "le demi" qu'on trouve de nos jours en Gaspésie)

294 Réforme du système monétaire par l'empereur Romain Dioclétien. Création d'un système tri- métallique. Or, argent, bronze. Mais l'inflation continue.

310 L'empereur Romain Constantin Ier crée le solidus. Une pièce de 4,5g d'or fin. Cette quantité va changer au cours du temps. Mais le solidus est solide ! Il sera utilisé jusqu'au XIème siècle à Byzance et sera l'ancêtre du "sou". (solidus.. sol... sou...) Le solidus est surtout la nouvelle unité de compte de l'Empire romain et perdurera bien au- delà comme unité de compte.
? Les "soldats" sont "ceux qui reçoivent une solde", le mot "solde" venant du solidus. La "solde" est le "salaire" des soldats. Le mot "salaire", vient de "salarium" la partie de la solde des légionnaires romains payée en sel (sal en latin)

465 En Chine, un édit donne le droit à tout à chacun de créer des pièces de monnaie (des Wu Zhu). Le marché est alors inondé de pièces minuscules produites à la va- vite et d'une qualité atroce. Le pièces flottent sur l'eau et se plient avec les doigts. Il faut 10 000 pièces pour acheter un boisseau de riz. Plus personne ne prend le temps de compter les pièces. On paie par poignées de pièce.

476 effondrement de l’empire romain d'occident ? les campagnes vivent nettement mieux ? Elles ne doivent plus nourrir les villes !

621 L'empereur chinois Tang Gaozu crée la pièce Kai Yuan Tong Bao ???? qui remplace le Wu Zhu ??. Cette pièce sera utilisée pendant 3 siècles. Le poids de métal est abandonné. On utilise un alliage pour diminuer la quantité de cuivre. C'est une monnaie fiduciaire. L'État détient le monopole d'extraction du cuivre et de création monétaire.

781 Réforme monétaire de Charlemagne. La frappe de monnaie devient un monopole royal. La livre d'argent (409 g) devient l'unité de compte de l'empire carolingien. 1 livre = 20 sol (sou) et 1 sou = 12 deniers. (donc on peut faire 240 deniers avec une livre d'argent... et c'est ce qui était fait !) Seul le denier existait vraiment sous forme de pièces.
? la plupart des paiements ne se font pas en monnaie, mais en nature. Des fouilles archéologiques à Rome ont prouvées qu'entre le VIIIème et le XIème siècles les pièces étaient quasi absentes malgré des échanges abondants.
(En Galice, au XIe siècle, les hautes valeurs sont exprimées en sous, les valeurs médianes en muids de grain, les petites valeurs en bétail.)

806 Invention du papier monnaie dans un temple bouddhiste en Chine. (Selon Dette 5000 ans d’histoire de David Graeber) (aussi mentionné ici..)

960 Premier billet de banque le Jiaozi ?? (litt: "change") par la dynastie Song du nord en Chine. (Une première expérience de monnaie papier a eu lieu plus tôt sous le règne de l'empereur Tang Wuzong (841 — 846). Elle s'appelait la "monnaie volante" mais ce papier n'avais pas cours légal.)

~ 1080 La découverte de nouvelles mines de cuivre en Chine permet de relancer la production de pièces de monnaie en alliage cuivre, plomb étain. Il y a 6 milliards de pièces qui sont produites par année par 17 ateliers monétaires.

1100 En Angleterre, sous le règne du roi Henri 1er, les bâtons de comptage sont acceptés comme moyen de paiement pour les impôts royaux. Le système était largement répandu. Les dettes sont soldées durant les foires. (Comme celle de St Giles à Winchester ou les foires de Champagne.)
En France Le mot "taille" est le nom d’une forme d’impôt direct sur bâton de comptage. (en anglais Tallage)

Xème siècle (et suivants..) Chez les Iroquois, il y a un système de répartition de la production. C’est une maison longue, qui est une sorte d'immeuble collectif mais aussi entrepôt. Tout ce qui est produit en surplus est déposé là.
? les femmes se chargent de répartir les biens. (ref: Ralph Hawtrey (1935, p. 2- 3, cité in Einzig 1949, p. 375))

XIIème siècle dans le monde musulman du califat abbasside, les riches marchands mettent en banque leur fortune et achète tout à crédit à l’aide de reconnaissances de dettes tirables à la banque indiquée. ? Sakk ? d’où vient le mot « chèque ».

XIIème siècle. Les ordres religieux et militaires (templiers, hospitaliers, teutoniques, calatrava, alcantara, santiago, aviz...) couvrent la route des pèlerinages d'un réseau de prieurés. Les voyageurs, pèlerins puis commerçants peuvent y déposer du numéraire et font valoir auprès des autres prieurés leurs reçus ou lettres de change. Ce système contribue à la prospérité des Templiers et conduit à leur dissolution (et massacre) en 1312.

XIIème siècle à Venise. Invention des bons municipaux pour financer la guerre ? C’est un emprunt obligatoire en avance de l’Etat sur ses citoyens (comme un impôt en avance) qui est rémunéré à 5%. C'est l'ancêtre des "bons du trésor", "dette d'État". Les citoyens vénitiens détiennent des titres mais sans échéance. Ainsi personne ne sait s'ils seront vraiment remboursés et tout un marché spéculatif se met en place autour des bons municipaux. Leur valeur oscille au gré des victoires ou revers militaires de l'État vénitien.

1202 La 4ème Croisade part pour reprendre la Terre sainte aux musulmans. Les croisés de toute l'Europe se réunissent à Venise pour le départ en bateau. Venise étant l'armateur de l'expédition maritime. Le prix convenu était de 85 000 marcs d'argent. Les croisés étant moins que prévus, seuls 51 000 marcs ont pu être réunis. Le doge Dandolo refuse donc de laisser partir les navires. Un arrangement est trouvé. La dette est reportée (pas annulée!) en échange de la reprise du port de Zara en Dalmatie.
? La croisade part, la ville de Zara conquise. Ce qui indigne le pape qui excommunie les croisés et les Vénitiens. La croisade continue son chemin et pour des raisons non encore clairement élucidées (mais dont le facteur de la dette n'est peut- être pas à négliger) est détournée et va mettre à siège et conquérir Constantinople.

~1180 à ~1240 Dans une période d'une soixantaine d'années, c'est environ la moitié des cathédrales de France qui ont été érigées. (du moins la base) Ce "temps des cathédrales" est expliqué par prospérité de l'économie et des finances royales, et l'appui fort de souverains comme Philippe- Auguste, Louis VIII et Saint Louis. Pour Bernard Lietaer cette prospérité est due à de multiples monnaies fondantes et un investissement dans la pierre.

1223 Le roi de France Louis VIII interdit l'usure aux juifs et ainsi annule certaines créances.

1250 Le concept de « personne morale » a été créée dans le droit canon par le pape Innocent IV ? "persona ficta" . Avec l'assurance, la personne morale est une des bases du capitalisme.
? les monastères (surtout cisterciens), les universités, les églises, les municipalités et les corporations et compagnies deviennent des personnes morales et peuvent acquérir des biens et terrains pour elles- mêmes.

1250 A Toulouse les moulins de Bazacles sont la première société anonyme par actions. Les meuniers s'associent pour obtenir les capitaux nécessaires à la construction de barrage. Des actes notariés anonymes attestent des placements. La société est constituée de 96 Uchaux. Ils sont rapidement acquis par la bourgeoisie de Toulouse qui voit là un bon placement.

1266 Le Roi de France Saint Louis créé le Gros tournois d'argent et l'écu d'or, et interdit aux féodaux de battre monnaie. (Une étape de la guerre entre seigneurs pour le contrôle de la monnaie.)

1271 La dynastie Mongol Yuan est officiellement créée en Chine (après une occupation depuis 1234). Les anciens papiers monnaie de la dynastie Jin sont abandonnés car il ne valent plus rien après deux hyperinflations (1214 et ~1230) dues au financement de la guerre contre les Mongols (guerre perdue !). Dans un premier temps les Mongols utilisent les pièces de bronze en circulation, puis c'est le papier monnaie Jiaochao ?? qui est privilégié, les pièces de monnaie tombent en désuétude.

1282 Venise créé le ducat d'or.

1322 La "nation" Vénitienne est crée à Bruges. Une "nation" est une association de marchands étrangers établie dans des maisons de la place "Ter Buerse" qui doit son nom à l'auberge tenue pendant 5 générations par la famille Van der Buerse.
C'est l'origine du nom de la "bourse".
Sur cette place (et au début dans l'auberge) les marchands de toute l'Europe se réunissaient pour négocier leurs marchandises et de fait établir la cotations des prix des marchandises et les taux de changes entre les différentes monnaies.
Ce sont les italiens, (vénitiens, génois, lombards) qui ont créé ces pratiques et se sont rassemblés à Bruges sur le déclins de foires de Champagnes, afin d'être plus proche des marchés du nord de l'Europe. La bourse de Bruges s'est véritablement institutionnalisée vers 1400.

1360 Le banquier Francesch Castello a été décapité devant sa banque pour avoir prêté plus qu’il n’a. La religion catholique est intransigeante quant à l'interdiction de l'usure mais ce principe est appliqué de manière plus où moins stricte selon les endroits. Les cités- États (comme Venise) sont les endroits aux mœurs plus libérales.

1368 La Chine vit la révolte des Turbans Rouges qui crée la dynastie Ming. L'élément déclencheur est une inondation du fleuve jaune dû au manque d'entretien des digues et dans un contexte de manipulation monétaire de papier monnaie. Ainsi la nouvelle dynastie met en place un système basé sur l'autonomie agraire et des "impôts en nature" donc des corvées. Le papier monnaie n’est plus reconnu pour payer les impôts. Les pièces de monnaie reviennent, mais les Ming n'arriverons jamais à contrôler la masse monétaire. Il y a toute une économie souterraine en pièce d'argent qui se crée. Il y a des mines d'argent illégales qui s'ouvrent.

1430- 1440 Le gouvernement de la dynastie Ming tente de réguler les mines d'argent. Ça déclenche des révoltes. Le gouvernement inverse sa position et décide de ne plus contrer les pièces d'argent, mais de les utiliser officiellement.

1450 - 1580 En Chine, La dynastie Ming abandonne progressivement les impôts en nature (corvée) et met en place un impôt monétaire qui doit obligatoirement se payer en argent. Cette action va avoir un effet sur la demande en argent. Comme on le verra plus tard. Cette réforme est appelée "le coup de fouet unique" ??? (Yi Tiao Bian Fa). Cette transition vers l'impôt en argent est terminée et ratifiée par le grand secrétaire impérial Zhang Juzheng en 1580.

1500 C'est très vaguement une époque potentielle à la quelle remonte l'idée de la monnaie de pierre des iles Yap. En yap, cette monnaie s'appelle "rai". Ce sont de grosses pierres rondes en calcite avec un trou au centre. La plus grosse connue mesure 3,5 mètre de diamètre.
Cette monnaie est créée dans des carrières des iles Palaos à 450 km de Yap. Ainsi la création de cette monnaie est très compliquée. Ce sont traditionnellement de jeunes hommes qui se lancent dans la taille et le transport de ces pièces de monnaie. Une fois de retour à Yap, la propriété de la pièce de monnaie est enregistrée, mais la pierre ne bouge plus beaucoup.
On peut comparer ce système à l'étalon or. L'or qui ne sort pas des coffres des banques sert à garantir les autres formes de monnaies.
Il y a aussi une comparaison possible avec le bitcoin qui est créé en échange d'une preuve de travail. Ramener une telle pièce de monnaie est une belle preuve de travail. Puis la masse monétaire est augmentée par cette nouvelle création. De plus la propriété de la pièce tout comme celle d'un bitcoin est enregistrée dans une registre.

1521 Hernán Cortés conquiert et rase la ville de Tenochtitlan, capitale de l'empire Aztèque. C'est le début de la colonisation espagnole des Amériques. Un des moteurs des conquistadors est de ramener de l'or et de l'argent. Par le livre des mémoires du conquistador Bernal Díaz del Castillo écrit par lui- même, on apprend (via David Graeber: Dette 500 ans d'Histoire) que Cortés était un joueur- flambeur souvent endetté et dont la motivation était l'or et l'argent (probablement pour payer ses créanciers). L'expédition pour le Yucatan depuis Cuba n'était autorisée que pour du commerce (pas une conquête), une fois sur place, Cortés a fait saboter les bateaux pour forcer les soldats à continuer. Ces derniers ont été endettés pour payer leurs armes et matériel de rechange. Après le partage de l'or du trésor impérial l'essentiel des soldats étaient toujours endettés. Un impôt a été imposé aux Aztèques survivants (de la variole et du massacre de la ville), un prêt proposé à ceux qui ne pouvaient pas payer en échange du travail dans les mines d'or et d'argent.
? C'est ainsi que Graeber émet la thèse que c'est la dette à plusieurs niveaux qui a été le moteur de la mise en esclavage d'un continent entier. (et le génocide de sa population.) Par comparaison, lors de sa période des grandes découvertes au début 15ème siècle (La flotte des Trésors), la Chine a beaucoup voyagé et découvert des terres inconnues, mais n'a pas mis en esclavage sa population.

1524 Après avoir commencé en 1520 sa "carrière" de réformateur par des campagne contre l'usure et le commerce, Martin Luther est dépassé par l'effet révolutionnaire de ses propos qui menacent l'ordre établi par plusieurs soulèvements populaires. Il calme la situation et préserve l'ordre établi en déclarant l'usure modérée acceptable. Il justifie ceci car "Nous sommes sur terre et pas dans un monde idéal, donc il est possible de faire des entorses à l’idéal". Il propose de contourner l’interdiction de l’usure faite dans le Deutéronome 23.20- 21 et de considérer que 4% à 5% d’intérêt n’est pas de l’usure. (p391 Dette 5000 ans d’histoire) ? un siècle plus tard les protestants dominent le commerce en ayant intégré cette règle !

1530 Les mines d’argent de Chine sont totalement épuisées. ? La Chine devient le moteur de la demande minière en Amérique. Alors qu'il y a pénurie de monnaie métallique en Europe. Après avoir épuisé les mines du Japon, l'argent vient en Chine d'abord par l'Espagne, puis dès 1565 directement via les Philippines sans passer par l'Europe, c'est le "Galion de Manille". Cet argent est essentiellement acheté en vendant de la porcelaine. (Les fameux vase Ming !) (Mais aussi de la soie et du thé.)

1543 Great Debasement, une grande dévaluation de la monnaie en circulation sous Henri VIII. La proportion d'argent que les pièces contenaient ayant été progressivement divisée par quatre en huit ans, pour tomber à seulement un quart en 1551, ce qui provoqua ensuite une vague d'inflation, la sortie d'Angleterre des pièces d'or, et la Crise monétaire anglaise des années 1550.

1545 Le juriste et réformateur Jean Calvin justifie pour la première fois le prêt à intérêt dans une lettre à Claude de Sachins, seigneur d’Asnières (Concilium de Usuris). Il justifie le prêt à intérêt pour investir, mais pas pour en faire métier.

1547 Jean Calvin publie à Genève les ordonnances ecclésiastiques dans lesquelles le taux d'intérêt est fixé à 5%. C'est souvent considéré par les historiens comme le point de basculement de l'évolution économique européenne. C'est le début de la place financière genevoise.

~1550 la pratique des « enclosures » (tragédies des communs) se généralise. ? la privatisation de pâturages communaux.

1570 Le moine dominicain et économiste Tomás de Mercado a écrit que l'on trouve une bourse aux bons d'État à Medina del Campo en Espagne. Ces bons représentent l'or et l'argent venus des Amériques prêté à l'empereur. Le métal ne restait pas en Espagne mais partait en Chine pour l'argent et en Inde pour l'or. Cependant le papier représentant ces métaux continuait d'être utilisé comme moyen de paiement en Europe. Les banquiers et États qui les émettent peuvent ainsi multiplier la quantité réelle de métal importée sans même y toucher.
Selon David Graeber, c'est l'abus par les États des bons d'États qui a créé l’inflation massive en Europe entre 1500 et 1650, connue sous le nom de "Révolution des prix" (et pas l'arrivée massive d'or et d'argent en provenance des Amériques Vu qu'il y a découplage entre la quantité réelle de métal et les bons en circulation.)

1598 Frappe de "La pièce de 8" pesos ou real ou piastre d'argent. Une pièce frappée par l'Empire espagnol, afin de s'aligner sur le thaler, la monnaie continentale du Saint- Empire. La pièce de 8 a été utilisée très largement dans de nombreux pays comme unité de compte. Notamment aux Amériques. La pièce de huit a servie de base pour établir le dollar américain, et son cours légal resta en vigueur aux États- Unis jusqu'au « Coinage Act of 1857. Le symbole du dollar $ vient de cette pièce sur laquelle il y a les armoiries de l'Espagne avec 2 piliers entourés de banderoles. (certains disent que ce sont les symboles des colonnes d’Hercule) Le nom du "Dollar" a pour origine le nom de la monnaie "Thaler". Monnaie créée grâce au filon d'argent trouvé à Joachimsthaler, un village de Bohème. (république Tchèque actuelle)

1602 Création de la Compagnie néerlandaises des Indes orientales. C'est le modèle même de la société anonyme multinationale financée par des actions et obligations. Elle va beaucoup influencer la création des places de bourse. La compagnie étant active dans le commerce d'épices, cette marchandise servait aussi de monnaie d'échange. C'est de là que vient l'expression "Payer en espèces".

1609 Création de la Banque d'Amsterdam, une des premières banques de dépôts. (à la valeur intrinsèque des pièces). Invention de la "monnaie de banque", il est possible de payer en effectuant un virement sur le compte d'un autre client de la banque. La banque est créee avec l'accord et la garantie de l'État de Hollande. Les banquiers ont un statut de fonctionnaire de la ville et sous l'autorité des édiles de la ville. Une loi oblige tout paiement de plus de 600 florins à passer par un virement en interne de cette banque, forçant ainsi les commerçants à avoir un compte et faire des dépôts.

1611 Ouverture de la bourse d'Amsterdam. Un grand bâtiment conçu et dédié aux activités de bourse. Ce bâtiment permet d'officialiser les rencontres des négociants qui se rencontraient jusque là sur le pont le plus proche du port d'Amsterdam afin de rassembler les acheteurs et le vendeurs d'action de la Compagnie néerlandaise des Indes Orientales. Les titres de cette dernières ne pouvaient obtenir un retour sur investissement que 10 ans plus tard. La création d'une bourse de ces titres permet aux gens qui sont pressés de faire du profit immédiatement en spéculant sur les actions de la compagnie. (voir le documentaire arte 3 villes à la conquête du monde)

1644 Li Zicheng à la tête d'une rébellion paysanne prend Pékin et met fin à la dynastie Ming. Un des facteurs qui a mené à cette chute est l'impossibilité de financer les soldats qui contenaient les rebelles à cause d'un manque d'approvisionnement en lingot d'argent par les espagnols. (des "galions de Manille" ont coulé dans les années 1640)

1656 Création de la banque de Stockholm, inspirée par la banque d'Amsterdam. C'est la première banque à émettre des "vrais" billets de banque en Europe. Ils sont convertibles en argent ou en cuivre.

1661 Création de la banque de Suède qui reprend le monopole d'émission de billets de banque de la banque de Stockholm lors de la faillite de cette dernière. La banque de Suède est souvent considérée comme la première banque centrale.

1685 Suite à une pénurie de monnaie dans les colonies françaises du Canada, des cartes à jouer ont été utilisées comme monnaie de nécessité. Le gouverneur a signé une promesse de paiement de la solde.

1690 Création des Colonial scrips. La Province de la baie du Massachusetts a émis sa propre monnaie papier. Puis une à une chaque colonie d'Amérique du nord a émis sa propre monnaie fiduciaire sur papier. La quantité de monnaie était régulée par l'émission ou la destruction par l'impôt. La colonie de Pennsylvanie reste un exemple de bonne gouvernance monétaire d'un Etat pendant 50 ans. (Principe du chartalisme.) Le 19 avril 1764 le parlement anglais vote le currency Act, une loi interdisant aux 13 colonies de créer de la monnaie. C'est un des facteurs qui a mené à la guerre d'indépendance des USA. (financée avec une autre monnaie, le "Continental dollars")

1694 Création de la banque d’Angleterre. Une société privée appartenant à 40 marchands qui prêtent au gouvernement £ 1,25 million. Une partie de cette somme est prêté en or et une autre partie est enregistrée sur des bâtons de comptage. (A013/1)

1695 En Angleterre John Locke (le contractualiste libéral) est un des conseillers de Isaac Newton (connu pour sa découverte de la gravitation, mais qui est aussi à cette époque le directeur de la monnaie Anglaise). Locke était un scientifique rationaliste, matérialiste ? Il ne voulait pas introduire la notion de foi ou croyance dans la monnaie. Il ne croyait pas à la « Foi » en l’État.
? il pensait que c’est l’or (ou d’autres métaux) qui par nature contient la valeur.
? Invention de crénelure sur la tranche des pièces pour éviter le rognage et donc perte de valeur. Dans l'antiquité on n'avait pas ce problème. Car les pièces valaient plus que le métal en étant garanties par celui qui a sa marque sur la face de la pièce. (monnaie fiduciaire).
? La mise en place des théories de Locke n'a pas été concluante. (Selon Graeber)

1717 La Grande Bretagne et l’Empire Britannique adoptent l'étalon or.

1720 Eclatement de la bulle spéculative de la compagnie des mers du sud.
? C’est une époque de grande spéculation sur les richesses que cette compagnie allait pouvoir faire. Les dirigeants de cette compagnie, pour faire grimper leur financement, ont grossi les gains possibles. Il se sont fait prendre pour manipulation et l’action s’est effondrée.

1721 La banque centrale française créée par John Law fait faillite.
? Le principe est le même que la banque d’Angleterre, juste une circulation de monnaie papier convertible en or. La création monétaire était basée sur les richesses rapportées des colonies, surtout de la Louisiane. Law a ensuite agi comme en Angleterre en faisant miroiter des richesses beaucoup plus grandes en provenance des colonies.
? Les ennemis de Law (le prince Conti et le duc de Bourbon) ont soutenu la spéculation dans le but de créer une bulle. Ce qui n’a pas manqué. Les investisseurs ayant vu le cours de l’action atteindre des sommets ont voulu réaliser leur gain (40 fois), ils viennent chercher leur or. Ce qui provoque la fin de la banque, car les gains des colonies ne sont pas encore faits.
? De par ces faillites, le papier monnaie ne donne pas du tout confiance à cette époque à beaucoup de gens. (un peu comme le bitcoin de nos jours !)

1775 - 1781 Le continental currency dollar est imprimé par le congrès des colonies confédérées pour financer la guerre d'indépendance des USA. C'est une monnaie papier gagée sur les terres. Elle a bien financé la guerre, mais s'est effondrée à cause d'une trop grande quantité de monnaie imprimée. (par le génial Benjamin Franklin.). Cette monnaie faisait suite aux monnaies fiduciaires des états, les "colonial scrips".

1789 La dette publique de l'Etat français est sacralisée par l'Assemblée Nationale Constituante. En cette période révolutionnaire, Peu importe le système politique, la dette publique ne doit jamais être annulée, car c'est le moyen d'épargne le plus courant des français.

1790- 1796 Création des assignats. L'Etat français a besoin de liquidité. Il confisque les biens de l'église par assignation et veut les vendre. Mais le processus prend du temps. Pour avoir des liquidités, l'idée est de vendre des titres qui représentent cette vente future.
Mais les comités révolutionnaires impriment plus d'assignats que prévu. Sans compter qu'il y a beaucoup de faussaires. (aussi à l'étranger, les ennemis de la France tentent d'amplifier la crise)
Finalement les planches à billet seront brûlées sur la place Vendôme pour mettre fin à ce système monétaire catastrophique, mais qui aura eu pour mérite de créer les liquidités nécessaires et convertir bon nombre de nouveaux propriétaires à la cause de la révolution.

1800 Création de la banque de France. C’est le banquier Suisse Jean- Frédéric Perregaux qui propose la création de cette banque privée à Napoléon. Ce dernier accepte et en devient aussi actionnaire. Cette nouvelle banque sera utilisée pour les services bancaires de l’Etat, notamment pour les « receveurs généraux » qui collectent les impôts.

1803 Napoléon donne le monopole de la création du papier monnaie à la banque de France. (Uniquement pour Paris, le monopole total ne viendra qu'en 1848) Le chef de l’État en bénéficie personnellement en tant qu’actionnaire ! Voir à ce propos l’explication d’Henri Guillemin.

1803 Le Franc Germinal est créé. Il s'inscrit dans le cadre d'un système monétaire bimétallique. or- argent. Un franc = 5g d'argent à 900/1000 = 0,322 5 g d'or à 900/1000. L'État de reprendre au poids les monnaies rognées ou altérées, ainsi que les monnaies des autres pays. On est dans un système à étalon métallique.

1826 La banque d'Angleterre reçoit le monopole de titrisation de la dette d'état en billet de banque. (Bank Charter Act) Au début la titrisation se faisait au de manière nominative, puis au porteur. Donc c'est une dette que le roi doit rembourser, mais en attendant, pour temporiser les marchands s'engagent à payer la compensation en or qui serait demandée. (d'où le deal d'avoir en échange le monopole de titrisation)

En 1834 Au royaume d'Angleterre, le poste de "Caissier de l’échiquier" (Teller of the Receipt of the Exchequer) est supprimé. Marquant ainsi la fin du système de bâton de comptage en Angleterre. Les bâtons ont été brûlés. Le fourneau du palais de Westminster débordant de bâtons de comptage a mis le feu au palais entier. Provoquant un des plus grands incendies de Londres. Le peintre Turner en a fait un célèbre tableau.

~1830 à 1890 Cœur de la période de révolution industrielle qui va nécessiter énormément d’argent pour construire tout un réseau de chemin de fer, des usines d’acier, des usines électriques, des navires à vapeur. Tout ce passage d’une économie agraire à une économie industrielle et commerciale s’est faite essentiellement grâce au crédit bancaire des banques commerciales, capable de créer de la monnaie à l’infini.
? On passe du « prêt » au « crédit ». Du "je capitalise et j'achète" au "j'achète et je payerai plus tard"

1848- 1856 – Ruée vers l’or en Californie. (et en Australie en 1851) renforce la confiance dans les billets de banques. Car fait baisser le prix relatif de l’or par rapport à l'argent.

1848 Pierre Joseph Proudhon lance son idée de Banque du peuple. Le but étant de réaliser une véritable démocratie économique grâce au crédit mutuel et gratuit grâce à une suppression progressive du taux d'intérêt, ainsi qu'un découplage d'avec l'or. Le lancement de la banque va échouer malgré un grand intérêt populaire. Ceci à cause du manque de fonds propres nécessaires pour remplir les obligations légales. La raison est due à plusieurs amendes qui grèvent les actifs du journal "le Peuple" qui devaient servir de fonds propres.

1849 Friedrich Wilhelm Raiffeisen crée la "Société de secours aux agriculteurs impécunieux de Flammersfeld" afin de renforcer la coopération financière dans les communautés rurales. Le mouvement de coopératives bancaires "Raiffeisen" va se propager en Allemagne, Autriche, Suisse (vers 1900) et en France sous le nom de "crédit Mutuel" ou "crédit agricole". (un nom à consonance Allemande ne passant pas bien après la guerre de 1870...)

1856 Création du Crédit Suisse par Alfred Escher afin de financer le développement des chemins de fer Suisse, au nord- est et au Gothard. Alfred Escher avait de la suite dans les idées. Pour s’assurer d'avoir des ingénieurs pour assurer la construction du chemin de fer, il a également créé l’Ecole Polytechnique Fédérale. Par la création d’une banque Escher s’est débarrassé des banquiers étrangers, Rothschild- Perreire qui se battaient pour le contrôle des chemins de fer Suisse.

1865 Création de l'Union latine. C'est une union monétaire entre la France, la Belgique, la Suisse, l'Italie (puis la Grèce) (et utilisé en Russie bien que non membre). Ce système est basé sur le bimétallisme or- argent. De facto la 1ère guerre mondiale a mis fin à l'union latine. Mais officiellement elle a été dissoute en 1927.

1870 Création de la Deutsche Bank, afin d’aider le développement international d’entreprises industrielles, notamment Siemens. L’un des fondateurs de la Deutsche Bank était Georg Siemens un petit cousin du fondateur de l’entreprise électrique Siemens.

1871 Le célèbre banquier JP Morgan a créé sa banque. Il sera également très actif dans le développement industriel, acier, électricité, chemin- de- fer et compagnie maritime (il sera ainsi indirectement le propriétaire du Titanic !) On retrouvera ensuite JP Morgan dans les personnes qui ont imaginé la FED, lors de réunion privés au club de Jekyll island. Il est mort en mars 1913 et la FED a été créée le 22 décembre 1913. (Sa banque est- elle un des propriétaires de la FED ?). On retrouvera aussi la banque JP Morgan lors de la création de la Banque de Règlements Internationaux en 1930.

1882 Fondation de la première Caisse du Crédit mutuel sur le modèle de Raiffeisen, dans le village de La Wantzenau, en Alsace.

1885 Création de la "société de Crédit Agricole" de l'arrondissement de Poligny à Salins dans le jura français.

1901 Quand il achève la conquête de l'ile de Madagascar, le général français Galliéni imprime une nouvelle monnaie et l'impose par un nouvel impôt personnel: l'impôt moralisateur. L'objectif est de mettre au travail les malgaches jugés paresseux car ils n'ont pas d'autre ambition que de subvenir à leurs besoins au prix d'un minimum d'effort.

1907 Création de la Banque Nationale Suisse suite à la votation de 1891 qui interdit aux banques commerciales de faire leurs propres billets de banque et donne le monopole à l’Etat qui peut l’exercer au travers d’une banque centrale. C’est ainsi que la BNS, une société anonyme dont les statuts sont une loi a été créée.

1913 Création de la FED et mise en place de l’impôt sur le revenu aux USA

1916 mention de la monnaie fondante par Silvio Gesell dans son livre: L’Ordre économique naturel. Il compare la circulation monétaire à la circulation sanguine. Si le sang stagne, ça crée des caillots de sang néfaste à tout l'organisme. Si la monnaie stagne (en étant capitalisée par exemple) c'est néfaste pour tous. Faire fondre la monnaie permet de faire circuler plus vite la monnaie.

1920 le mouvement du Crédit Social basé sur les théories de l’écossais Clifford Douglas prend de l’ampleur. De nos jours le mouvement est porté par les pèlerins de St- Michel fondé par Louis Even.

1923 hyperinflation de la république de Weimar en Allemagne. (Jugulée par Hjalmar Schacht en créant le Rentenmark, puis le Reichsmark)

1929 Krach boursier de septembre 1929 qui marque le début de la grande dépression des années 1930.

1930 La Banque de Règlements Internationaux est créée en extra- territorialité à Bâle en Suisse, par un groupement de banque centrales. Elle a pour mission de faciliter le payement des règlements des réparations de guerre imposées à l’Allemagne par le traité de Versailles après la 1ère guerre mondiale.
La BRI est ensuite devenue la banque des banques centrales. En anglais cette banque s’appelle: Bank for International Settlements (BIS) . Le mot Settlements a plusieurs sens, notamment celui de colonisation ! Un indice sur son vrai rôle ?

1929- 1933 Premier plan quinquennal de l'URSS qui met en place les bases du complexe militaro- industriel Russe. En pleine crise du monde capitaliste les communistes montrent qu'en 5 ans il est possible de passer de la 5ème place à la 2ème place des pays industrialisés et de tripler le nombre d'ouvriers. Mais avec tout de même une famine en 1932- 33.

1932- 1933 Expérience de Wörgl: la commune émet sa propre "monnaie" officiellement des "certificats de travail", en s'inspirant des théories de Silvio Gesell, notamment de la monnaie fondante (1% mensuel). Le chômage diminue de 25% alors que dans la même période, il augmente de 20% partout ailleurs en Autriche. L'expérience s'arrête quand la banque centrale fait interdire cette monnaie.

1933 Le gouvernement chinois introduit une pièce en argent pour remplacer le scyee (??, de la fine soie !!!), un lingot d'argent évalués en Tael (un mot malais qui signifie "poids") en chinois simplifié ? et se prononce liang en mandarin. Ce type de lingot d'argent était utilisé couramment comme moyen de paiement depuis la dynastie Ming. Mais avec l'inconvénient de devoir le peser à chaque transaction.

1933- 1939 Les Bons MEFO sont des obligations d'une entreprise fictive (Metallurgische Forschungsgesellschaft) mise en place en Allemagne par Hjalmar Schacht le président de la Reichsbank. Ceci afin d'augmenter la masse monétaire allemande (~40%) sans augmenter la dette tout en contenant l'inflation. Ces bons sont convertibles en reichsmark et garantis par l'Etat. L'Allemagne Nazie a utilisé avec succès ce moyen pour atteindre le plein emploi et financer discrètement son réarmement. Ce système permet de contourner le système de change international. L'émission de bons MEFO est proportionnelle à la quantité de biens produits ce qui jugule l'inflation.

1934 Création de la Banque WIR en Suisse. Inspiré par les théories de Silvio Gesell. Le "Franc WIR" est une monnaie utilisable dans un réseau de ~60 000 entreprises. Le Franc WIR n'est pas convertible en Franc Suisse. Depuis 1948, le WIR n'est plus une monnaie fondante, et depuis 1952 le modèle de "monnaie franche" (aussi appelée "économie libre") de Silvio Gesell a été abandonné, ouvrant la porte au crédit avec intérêt.

1934 Dépréciation de 40% du dollar par rapport à l'once d'or par Roosevelt. (on passe d'une once d'or à $20.67 à une once à 35$)

1945 mise en place du système de Bretton Woods basé sur la convertibilité en or du dollar US. (1 once d'or = 35$) Le taux de change entre les différentes devises des pays est défini de manière fixe. Le FMI est créé pour s'assurer qu'aucune manipulation n'est faite dans les taux de change.

1945- 1946 Hyperinflation du pengo en Hongrie, qui reste le cas d'hyperinflation le plus fort de l'histoire en termes de perte de la valeur de la monnaie. Le forint a été réintroduit au 1er août 1946 en remplacement du pengo, au taux de 1 forint = 4×1029 (quatre- cents quadrillards) pengo. Le plus gros billet était 100 000 000 000 000 000 000 (1020) de pengo ! (100 millions de mille milliards !!)

1945 le conseil national de la Résistance obtient la nationalisation de la Banque de France, du Crédit lyonnais, de la Société générale et d'une dizaine d'autres banques.

1945 Création du Franc CFA. "Colonie Française d'Afrique" renommée en "Communauté française d'Afrique" puis en "Communauté Financière d'Afrique" ou "Coopération Financière en Afrique". (ce qui en dit long sur la vision changeante de la fonction de cette monnaie)

1948 Währungsreform. En Allemagne de l'ouest, le reichsmark est remplacé par le Deutsche Mark. L'annonce est faite le 20 juin 1948 et les Allemands ont du 21 au 26 juin pour changer leurs Marks. Le taux est de 1:1 pour les 40 premiers reichsmarks, puis de 10:1 pour les suivants.

1958 Création de la carte de Crédit VISA sous le nom de BankAmericard. Les Californiens peuvent acheter à crédit très facilement. En 1977 le nom devient VISA pour s’internationaliser.

1966 La MasterCard est créée pour concurrencer la BankAmericard.

1968 Création du "prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel", communément surnommé « prix Nobel d'économie » même si il n'a pas été créé par Alfred Nobel. Ce prix a été créé à l'occasion des 300 ans de la banque de Suède.

1968 Suite aux grèves générales de mai 68 en France. Les accords de Grenelle concluent à une augmentation de 35 % du SMIG à 600 francs par mois et de 10 % en moyenne des salaires.

1969 (8 août) Le premier ministre français dévalue de 11,1% le franc. (On observe ainsi un mécanisme conscient ou non ? de résolution de crise politique. Augmentation de 10% des salaires et dévaluation de 11% de la monnaie. Donc réinitialisation du pouvoir d'achat.)

1969 Création des DTS, les Droits de Tirage Spéciaux du FMI. Un instrument financier qui remplace l'or physique pour les transactions entre états membres du FMI. Les DTS sont basés sur un panier de monnaie (Ce n'est pas le Bancor que Keynes avait imaginé, mais ça va dans ce sens..)

1971 (15 août) Nixon annonce la non convertibilité en or du dollar US $. C'est la fin du système de Bretton Woods ? Faut bien payer la guerre du Viêt- nam par la planche à billets! Depuis les taux de changes entre les différentes devises internationales sont flottantes.

1973 Premier étape de l'interdiction pour l’État français de se financer avec sa propre monnaie. Il doit maintenant demander des crédits soumis à intérêt auprès des banques commerciales. (ce n’est que la formalisation légale d’une pratique initiée quelques années plutôt par le jeune inspecteur des finances Jean- Yves Heberer qui voulait démanteler le circuit du Trésor. Voir à ce propos la thèse de Benjamin Lemoine.) Ce principe sera repris dans le traité de Maastricht art 104, puis l'article 123 du Traité de Lisbonne sur le Fonctionnement de l'UE.
L'emprunt Giscard la même année, indexé sur l'or a été ruineux. C'est 6,5 milliards qui ont été emprunté à 15 ans et 90 milliards remboursé !

1977 Mise en place du réseau informatique interbancaire SWIFT, une coopérative belge qui appartient à de nombreuses grosses banques dans le monde entier. SWIFT relie 10000 institutions bancaires et sociétés financières dans 205 pays.

1994 Dévaluation de 50 % du franc CFA par rapport au franc français et à toutes les monnaies, ce qui divise par deux le coût des matières premières africaines.

1994 Création du premier SEL de France en Ariège. Système d'Echange Local. Un crédit mutuel entre individus d'une communauté.

1996 Procès contre 3 personnes du SEL d'Ariège pour avoir fait du "travail clandestin, hors taxe". Les SEL sont tolérés par l'administration fiscale tant que l'échange reste de l'ordre du "coup de main". Si l'échange est régulier il est soumis à l'impôt.

1998 Création de la Banque Centrale Européenne pour gérer l’Euro. Cette banque centrale ne crée pas de monnaie. C'est le réseau des 19 banques centrales de la zone euro qui continue de créer de la monnaie. (Chaque € mis en circulation dans toute la zone euro a sa contrepartie dans le bilan de la banque centrale qui l'a émis. Ceci avec une dette qui n'est pas jugée équivalente selon les pays !! Ça pose pas un soucis de déséquilibre structurel ça ? A voir sur le solde du système interbancaire TARGET2)

1998 Création de Paypal pour faciliter les payements sur Internet.

2000 La Monnaie Locale Complémentaire "Banco Palmas" commence à circuler au Brésil dans un quartier pauvre proche de Fortaleza. Cette monnaie est un succès. Elle dynamise l'économie locale tout en ne touchant pas à la monnaie officielle sur laquelle elle est nantie. En effet, quand on crée une monnaie locale nantie, à partir d'un seul billet on en fait deux ! Dans le cas de la Banco Palmas, il y a l'exemple d'un fond qui a été récolté en monnaie officielle pour réaliser la construction d'une école. Ce fond a été transformée en monnaie locale pour payer la construction. Seulement 30% de la somme du fond initial en monnaie officielle a dû être prélevé pour payer ce que la communauté locale ne pouvait pas fournir. On a ainsi un puissant effet de levier. La banco palmas propose également du micro- crédit en monnaie locale.

2004 Interdiction pour la confédération Suisse de se financer via sa banque centrale sans intérêt. Elle doit maintenant se financer par des crédits soumis à intérêt via les banques commerciales. (ce n’est que la formalisation de la pratique ancrée depuis beaucoup plus longtemps. C'est le conseiller fédéral Kaspar Viliger qui a fait formaliser cette loi. Après son mandat au gouvernement Suisse, il a été nommé président du conseil d'administration d'UBS !)

2006 Google veut concurrencer PayPal avec Google Checkout. Ça ne prend pas. Le service deviendra Google Wallet en 2011.

2007 Suite à l'espionnage illégal des transactions bancaires du réseau SWIFT par les USA depuis 2001. Les pays européens décident de ne plus sauvegarder leurs données aux USA. Un nouveau datacenter est construit en 2009 en Suisse à Diessenhofen.

2007 Éclatement de la bulle de la crise des subprimes. (ou comment faire croire à des NINJA, des gens sans revenu, sa fortune, sans job qu'il peuvent acheter une maison à crédit et ne rien risquer car le marché immobilier est à la hausse. Mais quand les taux hypothécaires sont relevés par la FED. Les 1ers vendent et le marché passe à la baisse. Tous ces crédits pourris titrisés, des subprimes, ne valent plus rien)

2008 Contagion de la crise des subprimes en crise globale financière et bancaire, entrainant de nombreuses faillites bancaires. C'est le cas de Lehman Brothers qui ne sera pas sauvé. UBS qui sera sauvé par la BNS avec caution de l'Etat Suisse, et Crédit Suisse qui se sauve en "se prêtant à soi- même" CHF 10 milliards, via le Qatar. (une opération du même style a été effectuée par la Barclays.)

2009 Sortie du Bitcoin, une crypto- monnaie basée sur une blockchain. La gouvernance de cette monnaie est totalement décentralisée. Personne ne peut l'arrêter.

2010. Publication de la Théorie Relative de la Monnaie qui vise à faire un étalon de mesure de valeur invariable dans le temps et l’espace. Sera concrétisée par la G1 en 2017.
…. le Système Monétaire Equilibré.… vise à montrer les différents paramètres qui sont présents dans tous les systèmes économiques et monétaires. Ceci afin de comprendre les référentiels en jeu et ses conséquences. (comme le fait que les banquiers empochent un intérêt sur les crédits qui n’est d’autre que l’équivalent d’un revenu de base inconditionnel dans un autre référentiel.)

2013 le Vatican a été déconnecté du réseau SWIFT pendant 39 jours. La reconnexion au travers de la société suisse Aduno s’est faite le lendemain de l’annonce de la démission du pape Benoit XVI.

2014 La France se dote d'une loi sur les Monnaies Locales Complémentaires. En réaction à la création de nombreuses MLC dans les années 2010.

2014 Apple crée Apple Pay pour payer avec son iPhone.

2015 Samsung crée Samsung Pay pour payer avec son Smartphone.

2015 Les banques Suisses ont peur que les grands acteurs de l’internet et du smartphone leur pique le trafic de paiement. Ainsi ils créent Twint (qui fusionne avec Paymint) pour être les premiers à proposer en Suisse un solution de paiement via smartphone.

2016 La Chine arrive a placer sa monnaie, le renminbi dans le panier des DTS ($,€,¥ ,¥,£)

2017 le 8 mars, lancement de la G, une monnaie libre qui implémente la Théorie Relative de la Monnaie.

2019 Facebook associé à un groupe de 28 acteurs actifs dans les cryptomonnaie, les cartes de crédit et les télécom, annonce Libra. Une cryptomonnaie gérée par cette association. Cette monnaie est basée sur un panier de plusieurs devises afin d’assurer sa stabilité. On sent que le vent change. Après les acteurs industriels et leur banques commerciales par le crédit bancaire. Voici l’ère des gros acteurs de l’internet et leur cryptomonnaie…. (mais en 2020 Facebook est contraint de revoir son idée de cryptomonnaie globale basé sur un panier de devise en plusieurs cryptomonnaies parallèles adossées à des devises plus "locale", $, €...)

2019 L'Italie imagine la création de Mini- Bots, des mini bons du trésor en petites valeurs de 5 à 100€ comme alternative à l'euro,

2020 La pandémie du covid- 19 remet en cause certains fondements économiques. Les USA expérimentent l'Helicopter money. La FED distribue de la monnaie directement aux gens. L'Espagne annonce la mise en place d'un Revenu de Base Inconditionnel et le pape s'est aussi dit favorable à cette mesure lors de sa lettre de Pâques.

2020 La fin du franc CFA est signée à Paris. La Banque Centrale de États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) ne sera plus obligée de déposer la moitié de ses réserves de change auprès du trésor français. Le ministre de finance français et le gouverneur de la Banque de France ne participerons plus aux réunions de la BCEAO. Le plan initial prévoit de changer le nom du CFA pour "eco". Mais rien n'est fait.